Informations complémentaires

Dimensions 15 × 1 × 20 cm

Femmes & Cinéma

15,80

Résumé de l’œuvre

La femme dans le cinéma de Varda.

Agnès Varda dont le monde esthétique, fait d’un patchwork de références poétiques et mythologiques, de collages et superpositions, d’images peintes ou photographiées, de mots ou de supports, s’est engagée au plus près pour servir la cause féminine pour laquelle elle a vouée une grande partie de son œuvre. A travers une filmographie sélective, l’auteur retrace le parcours et l’engagement de la réalisatrice tout au long de sa carrière.

« Lutter pour conquérir le bonheur d’être une femme. »

Extrait

Automne 2011

Quelques milliers de films plus tard, lorsque je regarde un film de Varda, la magie de son cinéma opère toujours. Le film Les Plages d’Agnès, sorti en 2008, éclaire sur le parcours de la réalisatrice et m’a donné envie de travailler sur l’ensemble de son œuvre. Je l’ai rencontrée quelques mois plus tôt mais ne lui ai pas encore parlé de mon projet de livre. A l’image de celui réalisé pour l’œuvre de Jacques Demy, j’aimerais en faire une rétrospective complète (Photo, Cinéma, Arts plastiques) et la plus documentée possible, aussi ai-je besoin d’archives et surtout de son aide. Je la contacte un midi et lui expose mon projet. Contre toute attente, l’idée ne lui plaît pas. Autonome, elle préfère réaliser ses livres, maîtriser de bout en bout la forme et rester fidèle à elle-même. Désappointé, je ne sais que répondre. Libre à moi de publier mon ouvrage si je le souhaite. Déçu, je n’ai plus envie d’écrire sur elle si elle ne me suit pas. D’ailleurs, « ai-je déjà rédigé quelque chose ? » me demande-t-elle.

— Oui, j’ai la structure, enfin … le plan, les différentes parties. Ce qui m’intéresse le plus c’est la place du personnage féminin et son évolution dans votre filmo.
— Là ça devient intéressant …
— Je ne m’en étais pas aperçu au tout début, mais il est au centre de votre engagement en tant qu’artiste.
— Ecoutez, passez nous voir rue Daguerre pour en parler.

J’étais résolu de n’y aller qu’une fois mes textes aboutis … Et bien sûr, le temps passa, travaillant à mes projets photo, les années filèrent. Ce n’est qu’en 2016 je crois, lorsque je relus mes documents écrits et visionnai à nouveau certains de ses films que je rappelai pour l’informer que je reprenais l’analyse de ses films et l’écriture du projet. Car, si résumer et expliquer les situations narratives ainsi que le parcours de l’auteur étaient évidents pour une partie du livre; analyser certaines séquences dans leur réalisation et plus généralement dans le montage effectué par la réalisatrice, me paraissait essentiel pour la seconde partie. Evidemment, c’était sans compter les productions et les projets en cours. Fin 2018, j’avais enfin un corpus présentable et … un autre livre dont la sortie était déjà programmée pour 2019. Je n’eus plus jamais le plaisir d’entendre la voix d’Agnès. Elle disparu en mars. Le livre existe enfin et je suis triste de ne pouvoir lui présenter achevé.